Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2007

Publicités

Read Full Post »

C’est avec un peu de retard que je mets en ligne un court compte-rendu du match, vous voudrez bien m’en excuser j’ai été invité à dîner par l’entraîneur de Corée et en Corée on dîne à 18h00, c’est comme ça.

Première chose, le score ne reflète en rien la qualité de la prestation française d’aujourd’hui, et de ce point de vue c’est très frustrant. Car en effet, nous avons retrouvé un niveau de défense digne de notre statut. Et il y a tout lieu de s’en féliciter. Seules trois petites erreurs, que nous avons payées cash sont venues entacher cette performance défensive, preuve si besoin en était que nous avons encore du travail à réaliser, mais tout cela est très encourageant. Sur le plan offensif, quand bien même nous n’avons pas marqué, les joueurs ont retrouvé des intentions et des attitudes plus conformes avec nos attentes, c’est également un point de satisfaction. Le gros point noir reste le résultat final car effectivement on peut tourner le problème dans tous les sens, in fine, nous en avons pris trois et nous n’en avons pas mis.

Je serai quand même tenté de rappeler que nous sommes ici pour travailler et que le meilleur moyen d’apprendre et de progresser c’est de se confronter à plus fort que soi, les Coréens sont à n’en pas douter plus forts que nous, ils nous battent, rien que de très normal. Nous avons beaucoup appris de ces défaites, eussions gagner tous nos matches, que je ne suis pas certains que nous aurions appris autant… Nos objectifs sont en Août 2007 et en 2008.

Quelques mots a propos du hockey en Corée. Il ya 1900 pratiquants (filles et garçons) le hockey se pratique au collège, au lycée, à l’université et en club.

Il y a 25 collèges qui permettent (imposent ?) la pratique du hockey en Corée, les élèves y entrent pour faire du hockey et s’entraînent tous les jours, seuls les meilleurs peuvent continuer. 22 lycées et 15 universités fonctionnent sur le même modèle, on peut je pense comparer ces établissements scolaires spécialisés dans le hockey aux anciennes sections sport études française, entraînement quotidien ou bi-quotidien, internat, scolarité adaptée, encadrement professionnel, entraînement orienté vers le haut niveau et la performance. Chaque mois, trois jours durant tous ces jeunes joueurs et joueuses sont en tournois (mais tous les jours nous en avons vu faire des matches amicaux). Les meilleurs joueurs issus de ce sytème se répartissent, une fois seniors, en 5 clubs et sont à la disposition de l’équipe nationale, les autres sont semble-t-il remerciés pour leur contribution, les notions de hockey loisir, championnats vétérans ou régionaux sont des incongruités ici. Le programme de l’équipe de Corée est de ce point de vue éloquent, ils n’ont pas d’autre compétition que le champion’s trophy (Lahore) à préparer cette année, ils vont donc à partir de lundi se rendre en Malaisie pour 3 semaines, pour le tournoi Azlan Shah, puis à compter du 30 mai ils partent pour une tournée en Europe, de 3 semaines également, (Hollande et Espagne sont à leur programme) et ainsi de suite. Il faut savoir qu’avant nous ils avaient reçu l’AIS, ils avaient participé aux Jeux asiatiques en Décembre durant 3 semaines et préalablement avaient participé aux championnats du monde avec les résultats que l’on sait. Le reste du temps, ils se sont entraînés tous les joursau sein de leurs clubs respectifs ou avec l’équipe nationale.

Nous avons posé la question de l’entraînement du PC : la règle pour un pusher de PC est 4 entraînements spécifiques par semaine avec analyse vidéo et correction en temps réel du geste (100 pushes par séance) et 3 séances de musculation spécifique. Le résultat est que nous avons eu le droit d’être opposés au pusher junior, les deux seniors étant professionnels en Allemagne (honnêtement je n’ai pas bien vu la différence…).

Voilà rapidement brossé le portrait d’un pays qui ne pratique le hockey que depuis 20 ans et qui n’est focalisé que sur le haut niveau. A y bien réfléchir, je ne suis pas sûr que ce modèle soit transférable hors des frontières coréennes.

Read Full Post »

Un préparateur physique, spécialiste de la haute technologie des athlètes et un vidéo-informaticien, spécialiste de la haute technologie numérique, deux atouts indispensables pour l’équipe de France

Franck Grondin
Franck

Antoine François
Antoine

Read Full Post »

La dernière ligne droite

Le dernier test contre la Corée aura lieu dans quelques heures. L’ambiance dans le groupe est excellente, nous nous sommes entraînés avec beaucoup d’application hier et Jean Danet, en observateur attentif de l’équipe de France depuis des années, me faisait remarquer qu’il lui semblait que nous avions encore franchi un pas dans l’engagement, le sérieux et l’application des joueurs y compris dans les entraînements. Ces résultats qui pourront décevoir certains de nos supporters (nous aussi, on aimerait toujours tout gagner, mais il faut raison garder…) mettent en évidence, à mon sens, des éléments très encourageants mais également des points faibles qu’il va nous falloir travailler. Nous avons d’ores et déjà beaucoup appris, beaucoup progressé ensemble, nos objectifs sont en août 2007 puis en 2008, nous serons prêts pour relever les défis qui s’offriront à nous alors…

Entraînement

My creation

Read Full Post »

D’aucuns copient ou paraphrasent intégralement les articles de ce blog, sans prendre le soin de citer leur source et/ou créer un lien, ce qui est normalement l’usage sur Internet.

Je place donc l’ensemble des articles et autres éléments de ce blog sous creative commons, ce qui me donnera la possibilité légale de faire changer ces mauvais usages.
somerights20.fr

Read Full Post »

Corée vs France 1 : la vidéo

Read Full Post »

La question que les dirigeants Coréens m’ont posée à la fin du match pourrait se résumer ainsi : « Nous avons vu une équipe de France de grande qualité à Changzhou, que s’est-il passé depuis, vous ne vous entraînez pas ? Vous ne jouez pas ? »

Et à l’évidence, si sur le plan physique nous avons répondu présent au défit Coréen du jour, sur le plan du jeu nous avons globalement été surclassé. Et si l’on regarde le parcours de l’équipe de France depuis Changzhou, il nous faut bien constater que les joueurs n’ont plus été confrontés à du haut niveau depuis 1 an, et 1 an c’est très long, c’est assurément trop long. En tous cas suffisamment long pour que les joueurs désapprennent ce que c’est que le haut niveau, s’il est aisé de partir balle dans la crosse et de dribbler deux ou trois joueurs les uns après les autres dans le championnat de France, il n’en pas de même lorsque qu’on évolue au plus haut niveau. Car qu’on ne s’y trompe pas, la Corée c’est du très haut niveau, meilleure équipe d’Asie, 4e aux derniers championnats du Monde, présente et médaillée régulièrement aux JO, c’est du lourd.

Cette carence de pratique du haut niveau nous l’avons payée cash depuis notre arrivée en Corée, ces gens là ne rigolent pas, ils ont beau n’avoir que 5 clubs dans leur pays, ils font du haut niveau tous les jours, tout au long de l’année.

Nous avons tenu jusqu’à la 13e minute de jeu, ils ont ouvert le score sur action de jeu, ils ont enchainé à la 18e encore sur action et enfin sur PC à la 19e. La deuxième mi-temps les a vu marquer par deux fois, à la 51e sur action et à la 60e sur PC.

Nous avons sauvé l’honneur par nos jeunes pousses, à la 68e, Thomas Gourdin (CAM) bien servi par Bastien Dierckens (SGHC) trompait le gardien coréen.

Nous sommes venus nous confronter à l’une des meilleures équipes du monde pour apprendre, nous avons surtout appris aujourd’hui que la marche qui nous en sépare est haute, elle nous semblait moins haute il y a un an. Notre absence dans les très grands rendez-vous séniors ou juniors fait que notre pratique est insuffisante pour nous permettre de rivaliser. Un an sans pratique du hockey à très haut niveau et tout est à reconstruire. Après une si grande parenthèse, le chantier est ouvert, il nous reste 4 mois, car si nous progressons, il faut bien constater que, du fait de ce nécessaire ré-apprentissage du haut niveau que nous vivons chaque année ou presque, l’écart continue de se creuser.

Read Full Post »

Older Posts »