Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2007

En guise de bilan…

Nous sommes rentrés en France sans encombre, le voyage fut un peu long, mais on s’y attendait.

Par delà tout ce que nous avons déjà pu vous dire sur cette tournée, il convient d’en tirer aujourd’hui quelques enseignements et de fixer le cap en vue des échéances à venir.

Nous étions venus chercher en Asie, une confrontation avec le style de jeu coréen, de ce point de vue c’est chose faite. Nous souhaitions résolument nous mettre dans la difficulté en rencontrant des équipes réputées meilleures que nous et dont le style, nous avions pu le vérifier à Changzhou, nous posait problème. Là encore l’objectif est atteint. Evidemment, pour les supporters, il eut été plus agréable si nous avions gagné tous nos matches. Si tel avait été notre objectif, nous serions allés en Italie ou au Pays de Galles (je cite ces deux pays car l’écart favorable entre eux et nous est à peu près équivalent à l’écart défavorable entre la Corée ou le Japon et nous). Mais qu’y aurions-nous appris ?…

Car il s’agit bien d’apprentissage, on ne construit pas, avec des joueurs amateurs, une équipe de haut niveau objectivement capable de défendre ses chances de qualifications aux JO, en jouant à notre main des équipes plus faibles que nous, ça se saurait ! Au risque de me répéter, nous n’avions plus pratiqué de hockey de haut niveau depuis Changzhou, c’est à dire depuis un an déjà. Il nous fallait réapprendre, nous confronter de nouveau à une adversité de qualité, un engagement physique permanent, une technique individuelle offensive ou défensive sans faille, des schémas tactiques bien huilés et parfaitement maîtrisés. Nos adversaires nous ont proposé ce large panel de compétences et nous avons pu, dans ce contexte, mettre en lumière nos forces mais également nos faiblesses.

Nous rentrons donc d’Asie confortés dans l’idée que c’est possible, cette équipe a les moyens de faire ce que nous attendons tous depuis 1972. Ce ne sera pas facile, mais si chacun fait honnêtement ce qu’il a à faire, c’est possible.

Les grands axes de travail pour les semaines à venir seront les suivants :

  • Continuer à préparer ce qui est aujourd’hui l’un de nos points forts c’est à dire la préparation physique, car le défi, sera d’abord physique. Si l’on n’est pas capable de tenir la distance, la plus belle technique individuelle ou les schémas tactiques les plus subtilement élaborés ne valent rien. Il nous faudra et ce jusqu’à la dernière minute du dernier match, être physiquement capable de mettre en oeuvre notre jeu.
  • Mettre au point nos coups arrêtés qu’ils soient offensifs ou défensifs. Nous savions qu’il nous serait difficile de rivaliser avec le Japon ou la Corée sur ces plans là, nos défaillances dans ces secteurs ne sont donc pas des surprises. Le travail de ces phases de jeu était prévu au programme de la fin juin et du début juillet, de ce point de vue, rien ne change au tableau de marche qu’a fixé Bertrand Reynaud.
  • Affiner les phases de finitions, offensives et défensives. Car si nous sommes capables de donner la réplique aux meilleures équipes du monde, sur les relances, dans la conservation de la balle et dans les phases d’approches du but et ce, que ce soit dans le cadre d’actions placées ou d’actions rapides, il nous faut améliorer notre capacité à gérer les phases de finition. Ce travail est également, depuis le début de la conception du programme, une priorité retenue pour le début de l’été.
  • Développer notre capacité à jouer long, c’est dans le hockey moderne une nécessité absolue. La capacité de trouver sur une passe de plus de trente mètres un espace libre qui permettra à un partenaire de déséquilibrer la défense adverse est un atout que nous ne maîtrisons pas encore suffisamment, et qu’il est impératif que nous possédions parfaitement.

Nous avons débuté ce programme avec une grosse trentaine de joueurs, mais seuls 20 d’entre-eux sont venus en tournée. Ils avaient pour consigne de justifier la confiance qui leur avait été faite car aucun n’est assuré de faire partie des 18 qui iront aux championnats d’Europe. Nous continuons notre programme de préparation avec l’ensemble des joueurs, ceux qui étaient en Asie et ceux qui n’y étaient pas. Les phases finales du championnat de France et les matches contre le Canada vont nous permettre de les revoir tous à l’oeuvre. Tout est ouvert, tous les espoirs leur sont permis, rendez-vous le 23 juin à Rouen pour le premier test contre le Canada.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont bien voulu nous accompagner par leurs commentaires et leurs visites sur ce carnet web.

Read Full Post »